• Imprimer
  • Favoris

TUNISIE

L'influence ottomane et andalouse

TUNISIA - Ottoman and Andalusian influence TUNISIE
Dans une région comme l'Afrique du Nord où le thé est la boisson préférée, la côte tunisienne est une exception : le café y a été introduit pendant la période Ottomane au 16ème siècle, et reste très répandu aujourd'hui. Les turcs ont également introduit la culture du café. En 1846, ils détenaient la moitié des 102 cafés de Tunis. La colonisation française a introduit le café occidental, avec ses terrasses et une clientèle cosmopolite. Vous pouvez cependant encore trouver des cafés locaux traditionnels, dissimulés dans des ruelles étroites où les vieux tunisiens se réunissent pour jouer au backgammon et pour fumer le narghilé.   La cafetière tunisienne (le zézoua) ressemble beaucoup à celle présentée par les Ottomans, mais le café est différent du café turc en raison du degré de torréfaction et du parfum de la fleur d'oranger, inspiré par les andalous. La combinaison andalouse du café et des fleurs a également été préservée dans la coutume de la dégustation du café avec un bouquet de jasmin. C'est une tradition qui s'est développée dans les palais aristocratiques et qui n'a pas tardé à devenir populaire, surtout pendant les jours de fête.  
TUNISIA - The recipes RECETTES
Café turc à l’eau de fleur d’oranger Ingrédients (pour 4 personnes) : 4 tasses d'eau 4 grosses cuillères à café de café turc en poudre Sucre, selon les goûts Une petite quantité d'eau de fleur d'oranger Préparation Versez l'eau dans une cafetière traditionnelle (zezoua) et portez à ébullition. Retirez la cafetière du feu, ajoutez du sucre et du café en poudre, mélangez doucement et refaites chauffer à feu moyen, jusqu'à ce qu'il recommence à bouillir. Versez le café dans les tasses, en répartissant la mousse de café qui s'est formée sur la surface. Finissez en ajoutant un peu d'eau de fleur d'oranger et servez bien chaud. Variations Le café peut également être parfumé avec de l'eau de rose ou avec un zeste d'orange séché. Makroud - Biscuits de semoule de couscous avec de la pâte de datte Ingrédients pour la pâte : 200 g de semoule fine ½ cuillère à café de safran 20 g de beurre clarifié 10 cl d'huile de pépin une pincée de sel Ingrédients pour la farce: 150 g de dattes tunisiennes (deglet el nour) 1 orange ½ cuillère à café de cannelle en poudre Ingrédients pour le sirop : 250 g de sucre 25 cl d'eau 75 g de miel ½ citron 5 cl d'eau de fleur de géranium (optionnel) Préparation Mélangez la semoule avec le safran, le beurre clarifié et l'huile de pépin. Mouillez le mélange avec 10 cl d'eau de lukerman et travaillez-le jusqu'à ce qu'elle devienne élastique. Sur un plan de travail, mélangez doucement le biscuit et laissez-le se reposer pendant 30 minutes en l'enveloppant dans un tissu humide. Pendant ce temps, préparez la farce en hachant les dates avec les épices. Travaillez le tout et préparez trois longues lignes. Retravaillez l'appareil la pâte de semoule et préparez trois bandes de taille égale à remplir avec la farce. Repliez la pâte sur elle-même afin de la fermer pour obtenir trois longues cordes que vous devez légèrement aplatir. Coupez en forme de diamant. Faites-les frire pendant environ quatre minutes dans beaucoup d'huile bouillante. Ensuite plongez les rapidement dans le sirop que vous aurez préparé à l'avance en mélangeant ensemble tous les ingrédients. Laissez refroidir, videz l'excès de sirop et décorez avec quelques graines de sésame grillées.