• Imprimer
  • Favoris

DU GRAIN À LA TASSE, UN CHEMIN DE QUALITÉ

Grain par grain, la transformation du café Lavazza

Le département R&D contrôle la chaîne de production entière, en commençant par choisir la méthode de récolte .

L'achat de matière première est contrôlé par des experts issus du Département, qui appliquent des normes de qualité strictes pour chaque type de café et qui évaluent ses caractéristiques avant d'acheter des lots nécessaires à la production : le café Lavazza est certifié du premier au dernier grain.

De nos jours, les processus de sélection optique et le catalogage des sources de café a lieu directement dans les pays de culture du café : chaque variété est commercialisée selon des critères de prix et de qualité spécifiques. Nos experts choisissent le café qu'ils achètent selon des normes appliquées aux mélanges Lavazza.

À l'arrivée à l'usine, chaque étape du processus (contrôle, stockage, dosage des mélanges et torréfaction) est contrôlée par un système informatique centralisé.

Mélange , torréfaction et mouture sont la base du processus de production : ces phases fondamentales préparent un café unique, et c'est à ce moment-là que nos experts interviennent le plus souvent, pour contrôler le processus entier.

La création des mélanges de cafés, mise au point par le département, est contrôlée par les experts Lavazza, le système informatique et un groupe de dégustateurs qui prélève chaque mélange afin de garantir les mêmes résultats et saveurs dans la tasse pour chaque mélange, chaque année.

Les torréfacteurs sont des machines de convection qui rendent le processus de torréfaction à air chaud plus uniforme et délicat et qui peuvent apporter à chaque mélange un niveau correct de torréfaction. Un système pilote de torréfaction effectue un cycle d'essai court, torréfiant une petite quantité de café avant que la production complète soit lancée.

Le processus de mouture, qui diffère selon l'utilisation prévue de chaque mélange (café espresso, moka ou filtre), est également géré automatiquement par les systèmes informatiques et contrôlé par le Département.

Le café moulu est alors maintenu dans des silos en atmosphère contrôlée qui le protègent contre des oxydants (lumière, oxygène, chaleur et humidité), et est rapidement envoyé à l'étape d'emballage.

Les formes d'emballage et le matériel utilisé sont essentiels afin de garantir la conservation optimale des mélanges, et le Département est constamment à la recherche de solutions plus efficaces .

La méthode de décaféination de Lavazza est également le résultat du travail de ce département. L'usine Pozzilli applique le processus innovateur par CO2 supercritique qui a une action naturelle et sélective sur les grains, optimisant leurs propriétés organoleptiques. Sous des conditions de pression et de température spéciales (l'état supercritique, à mi-chemin entre le liquide et le gaz), le dioxyde de carbone a une capacité avancée à se lier de façon sélective à la caféine, l'extrayant sans endommager les composants aromatiques du café. L'étape finale du processus est, bien évidemment, l'extraction : quand le produit devient un moment de plaisir à savourer et à partager, et que la passion de Lavazza atteint ses objectifs d'origine.

Avec les nouvelles machines espresso et les cours offerts par le Training Center destinés aux barmans , nous pouvons maintenant « construire » cette phase, garantissant ainsi la qualité de l'espresso Lavazza jusqu'à la dernière gorgée.