Turin, 22 juillet 2015 – Luigi Lavazza S.p.A., septième torréfacteur mondial, a soumis une offre à Koninklijke Douwe Egberts B.V. concernant l’acquisition de Carte Noire, leader sur le marché français du café avec environ 20% de la vente au détail. La transaction envisagée est soumise à information et consultation des représentants du personnel concernés et à l'approbation de la Commission Européenne et de l’autorité française de la concurrence.

La transaction envisagée comprendrait les actifs liés à la marque Carte Noire dans l'Espace économique européen (EEA), à l'exception du café instantané, des T-Discs, et des activités de la gamme professionnelle.

«Avec cette acquisition stratégique nous allons faire un important pas en avant pour devenir une entreprise mondiale. L'acquisition de Carte Noire serait une étape importante dans notre stratégie de développement international, basée sur une croissance à la fois organique et externe», selon Antonio Baravalle, CEO de Lavazza.

«Il se trouve que notre première présence à l'étranger fut en France, en 1982. Depuis, la France a toujours été un marché très important pour Lavazza et nous nous attendons à ce qu’elle le soit encore davantage à l’avenir - a déclaré Alberto Lavazza, président de l’entreprise -. Avec Carte Noire, une icône française du café au positionnement haut de gamme unique et une marque forte et très connue, la France deviendrait notre second marché en termes de dimension et importance».

Le périmètre des actifs Carte Noire à l'intérieur de la EEA tel qu’actuellement envisagé comprend la vente au détail: le café torréfié et moulu Carte Noire, les filtres papier et les capsules compatibles avec les machines Nespresso. Dans le cadre de la transaction proposée, Lavazza envisage également l'acquisition de l'usine Laverune, située en Languedoc-Roussillon, qui continuerait à produire les produits Carte Noire compris dans le périmètre. 

Lavazza, présent dans 90 pays à travers le monde, détient 45% du marché de détail italien. «L'Italie continuera d'être notre marché-clé, le quartier général de l’entreprise et le centre de l’innovation et de nos productions. Avec cette transaction, Lavazza aurait la possibilité d’atteindre une position de leadership en France, quatrième consommateur de café au monde et deuxième en Europe » a affirmé Baravalle.