La culture du café pour la culture de la famille
Le défi

L’Ouganda, berceau du café Robusta, a également la population la plus jeune du monde, avec 78 % des habitants âgés de moins de 30 ans.

Environ un million et demi de familles comptent sur la production de café comme principale source de revenus. Toutefois, en raison des mauvaises récoltes et du manque de services clés tels que la gestion des transactions, les revenus restent très faibles par rapport à son potentiel, au même titre que la compétitivité du produit sur le marché. En outre, le problème culturel de la piètre appréciation du travail des femmes contribue à une gestion inefficace des ressources au niveau de la famille.

Les objectifs
Soutenir le développement professionnel de 8 000 agriculteurs et de leurs familles.

Accroître la compétitivité du secteur du café par la professionnalisation des agriculteurs.
La réponse

La Fondation Lavazza participe à un projet d’International Coffee Partners, grâce auquel environ 10 000 agriculteurs sont formés aux bonnes pratiques agricoles.

Il favorise également l’accès au marché par la commercialisation et l’augmentation du pouvoir contractuel.

Le projet aborde également le problème de la discrimination entre les sexes : pour ce faire, les activités visant à renforcer le rôle des femmes, ainsi que l’implication de leurs familles, sont menées afin de leur faire comprendre l’importance de la collaboration dans les relations familiales.