RETOUR
Open Art

Qui se Cache Derrière TOILETPAPER : Maurizio Cattelan

« Heureusement, nous ne sommes pas des arbres ». Quand Maurizio Cattelan se rend compte qu’il est arrivé à un point qu’il n’aime plus, il change simplement de direction.

Né à Padoue en 1960, il a commencé sa carrière artistique dans les années 80, obtenant une renommée mondiale pour ses œuvres qui prennent parfois la forme de véritables spectacles, jusqu’à devenir l’artiste italien le plus cité.

Ses projets sont frappants de par leur irrévérence et leur flair créatif hors du commun. Une de ses œuvres les plus célèbres est « La nona ora » (La neuvième heure) dans laquelle le pape Jean-Paul II est frappé par une météorite ; « Lui » dans lequel Hitler est à genoux, priant avec le regard rempli d’émotions ; et « L. O. V. E » un acronyme italien pour Liberté, Haine, Vengeance et Éternité qui est une main, de près de cinq mètres de haut, trônant sur la Piazza Affari à Milan, dont tous les doigts sont coupés sauf celui du milieu.

En 2010, en collaboration avec le photographe Pierpaolo Ferrari, Maurizio lance TOILETPAPER, un magazine qui entrelace un langage artistique avec celui de la publicité, et ressemble de plus en plus à une véritable agence : un développement bien éloigné de son travail d’artiste, et pourtant, c’est celui qui le fascine complètement, et en même temps, qui le terrifie.

Comme jamais auparavant, il a besoin de souligner qu’il y a longtemps, il avait reçu des outils de peinture. C’était là le cadeau le plus désolant de sa vie, parce qu’il contenait tout ce dont il avait besoin pour peindre, mais qu’il ne savait pas comment l’utiliser. C’était un rappel flagrant de son inadaptation en tant que peintre.  Les outils étaient là, il voulait les utiliser, mais il était incapable de les maîtriser.

TOILETPAPER est un magazine composé entièrement d’images, privé de mot, ce qui le rend POP. La puissance des images est vraiment forte ; elles sont ancrées dans l’esprit des gens et sur leurs écrans, même sans qu’il ne faille demander la permission de l’auteur.
La collaboration avec Lavazza repose sur ce principe : Tiny est petit, vif, coloré. L’édition limitée de Tiny TOILETPAPER apportera une touche d’art et de créativité dans les foyers de ses consommateurs, sans que personne n’ait à donner sa permission.

En ce qui concerne sa créativité, nous avons demandé à Maurizio quel nom il donnerait à un assemblage de café qui stimule son travail, et sans hésitation il a répondu :

« Presque toutes mes œuvres sont appelées « Sans titre »... Je crois que « Sans titre » est un beau titre, même pour un assemblage : tout est laissé à l’interprétation de ceux qui le dégustent. »

Avant de dire adieu à l’artiste « retraité », nous lui avons demandé quel travail il aimerait faire s’il décidait de changer de profession. Il nous a dit que tout travail lui allait, tant qu’il lui permettait de choisir son propre emploi du temps. Ou au moins de lui donner l’illusion de pouvoir choisir son propre emploi du temps. 

 

Inspiration pour le dîner de ce soir : ces recettes ont-elles l’air appétissantes ?

MAGAZINE
Lisa Hoke Dépeint Nuvola avec son Art

Open Art

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Qui se Cache Derrière TOILETPAPER : Maurizio Cattelan

Open Art

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
La reine Néfertari s’élève à nouveau au Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg

Open Art

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
« Luce Filante » illumine le Guggenheim de Venise

Open Art

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Le Guggenheim de New York ouvre ses portes aux Visionaries

Open Art

EN SAVOIR PLUS