Massimo Bottura

« Savoir gérer l’irrationnel : c’est le plus beau cadeau que nous, les Italiens, possédons. »

Massimo Bottura

Vous retrouverez notre café dans les restaurants suivants :

Osteria Francescana et Franceschetta58 (Modène)

Le chemin qui mène Massimo Bottura à être considéré l’une des figures emblématiques de la scène culinaire contemporaine débute en 1986, dans la zone rurale de Modène, avec l’ouverture de la Trattoria del Campazzo. C’est là que Bottura fait ses armes sous la coupe de deux mentors importants : en premier lieu, la rezdora (la reine des pâtes) Lidia Cristoni, puis Georges Cogny, une figure légendaire de la cuisine française classique.

 

En 1994, Bottura vend la Trattoria del Campazzo et part pour Monte-Carlo où il travaille pour Alain Ducasse au Louis XV. Non seulement il y consolide sa connaissance des techniques, mais il prend aussi la mesure de la valeur de la collaboration avec les artisans, producteurs, éleveurs et fermiers. Enrichi de cette expérience, il retourne en Italie où, en 1995, il reprend l’Osteria Francescana.

 

Le chef se met aussi au défi de faire naître une prise de conscience auprès de la communauté gastronomique, contre le gaspillage alimentaire et l’isolement social.

Lors de Milan Expo en 2015, Massimo lance le Refettorio Ambrosiano, une cantine communautaire située dans un vieux théâtre abandonné dans le quartier de Greco, où les chefs du monde entier se réunissent alors pour transformer les aliments non utilisés lors du salon en repas sains et nourrissants, pour les plus nécessiteux.

Suite au succès de cette expérience, Massimo et sa femme Lara Gilmore créent l’association Food for Soul en 2016, dont le but est d’engager de plus en plus les communautés dans le combat contre le gaspillage alimentaire et l’isolement social. Depuis, l’association à but non lucratif a lancé des initiatives qui sont à ce jour encore actives : le Refettorio Gastromotiva à Rio de Janeiro, le Refettorio Felix à Londres, Social Tables à Bologne et Modène, et le Refettorio Paris à Paris.

 

Massimo Bottura pour le Lavazza Calendar 2018

Pour combattre le gaspillage, Massimo Bottura lance Food for Soul : des cantines où des chefs transforment le surplus de nourriture en repas sains pour les nécessiteux du monde entier. 

EN SAVOIR PLUS

 

Le chef se met aussi au défi de faire naître une prise de conscience auprès de la communauté gastronomique, contre le gaspillage alimentaire et l’isolement social.

Lors de Milan Expo en 2015, Massimo lance le Refettorio Ambrosiano, une cantine communautaire située dans un vieux théâtre abandonné dans le quartier de Greco, où les chefs du monde entier se réunissent alors pour transformer les aliments non utilisés lors du salon en repas sains et nourrissants, pour les plus nécessiteux.

Suite au succès de cette expérience, Massimo et sa femme Lara Gilmore créent l’association Food for Soul en 2016, dont le but est d’engager de plus en plus les communautés dans le combat contre le gaspillage alimentaire et l’isolement social. Depuis, l’association à but non lucratif a lancé des initiatives qui sont à ce jour encore actives : le Refettorio Gastromotiva à Rio de Janeiro, le Refettorio Felix à Londres, Social Tables à Bologne et Modène, et le Refettorio Paris à Paris.

 

immagine_bottura_01
immagine_bottura_02

Massimo Bottura ne se contente pas de réinterpréter la cuisine italienne en démolissant les codes comme il le fait à l’Osteria Francescana, il offre également l’atmosphère conviviale d’une auberge dans son deuxième restaurant, Franceschetta58. La passion et la recherche constante de la qualité pour proposer les meilleurs ingrédients ont conduit le chef à créer Villa Manodori, une gamme d’huiles d’olive extra vierge et de vinaigres balsamiques IGP, que l’on retrouve dans les meilleurs magasins gourmets du monde.

 Le 6 février 2017, Massimo Bottura reçoit le prestigieux Diplôme Honorifique en Business Management décerné par l’Université de Bologne. Le doyen, Francesco Ubertini, débute son discours en soulignant : « Le travail de Massimo Bottura dépasse le champ de l’entrepreneuriat, de l’éducation ou même de la technologie. C’est l’exemple parfait de la manière de promouvoir la culture italienne et le Made in Italy ». C’est la première fois qu’un chef se voit décerner un diplôme honorifique par l’Université. Par la suite, il est récompensé par l’École des Beaux-Arts de Carrare le 23 avril 2018 qui lui décerne à son tour un diplôme honorifique.

Osteria Francescana

L’Osteria Francescana témoigne de la passion de Massimo Bottura, c’est un lieu où l’art contemporain sert d’inspiration, de guide, de muse pour une cuisine 100 % italienne, décorée de trois étoiles Michelin.

Les autres chefs

Les frères Cerea
VOIR LA BIOGRAPHIE

Igor Macchia et Giovanni Grasso
VOIR LA BIOGRAPHIE

Davide Oldani
VOIR LA BIOGRAPHIE

Norbert Niederkofler
VOIR LA BIOGRAPHIE

Carlo Cracco
VOIR LA BIOGRAPHIE

Ferran Adrià
VOIR LA BIOGRAPHIE