RETOUR
Moins d’une minute
A Cup With

Neil Stubley

Le responsable des terrains de Wimbledon

Wimbledon abrite les gazons les plus emblématiques du monde, avec un gazon vert riche et luxuriant, dont on s’occupe avec maestria. Ces courts doivent, après tout, satisfaire les normes strictes des meilleurs joueurs de tennis du monde.

 

Un soin particulier, un professionnalisme incontestable et un engagement absolu sont nécessaires pour répondre à ces attentes. À ce titre, ce sont des traits que le responsable des terrains de Wimbledon se doit de posséder. Aujourd’hui, nous discutons avec Neil Stubley, qui a l’honneur et la responsabilité d’endosser ce rôle.

 

C’est un jour froid et humide : bon pour l’herbe peut-être, mais les basses températures font que Neil a très envie d’une boisson chaude réconfortante. Le délicieux moka que nous lui préparons, avec sa mousse crémeuse et son saupoudrage de chocolat, fait l’affaire.

4.Lavazza-Magazine-Tennis-Acupwith-NeilS-img1-sx
5.Lavazza-Magazine-Tennis-Acupwith-NeilS-img2-dx

 

« Je suis en charge de tous les gazons, ici, ainsi que des équipes qui travaillent dessus », nous confie-t-il. « Nous nous assurons que les joueurs sont heureux et que les courts sont uniformes, pour éviter les faux rebonds. »

 

Réussir ces tâches nécessite un travail acharné et un dévouement indéfectible. « Nous coupons l’herbe chaque jour, » indique Neil, « nous marquons ensuite de nouveau les lignes pour qu’elles soient visibles et brillantes, chaque jour. »

 

Tout ce processus se déroule avant les matchs. Mais le travail continue également après que les joueurs ont quitté les courts : c’est à ce moment que Neil et son équipe brossent, arrosent et enfin couvrent les courts. « Nous les mettons au lit pendant la nuit », dit-il. « Ensuite, nous répéterons ce processus le lendemain. »

 

C’est un travail difficile, mais les résultats sont stupéfiants. Et Neil a peut-être joué un autre rôle décisif à Wimbledon, au-delà de son travail crucial sur les gazons...

« Quand j’ai succédé à mon prédécesseur en 2013, » nous déclare-t-il, « un Britannique a remporté le tournoi. » La victoire d’Andy Murray cette année-là marqua le premier triomphe britannique à Wimbledon depuis 77 ans.

« C’est peut-être arrivé parce que j’ai commencé à travailler ici », ajoute-t-il, avec un sourire.   

Nous avons trouvé d’autres articles susceptibles de vous intéresser...

MAGAZINE
Neil Stubley

A Cup With

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Nick Pearce

A Cup With

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Galerie Roland-Garros 2018

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Mathilde Chatellard

A cup with

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Roland-Garros 2018

Gallery

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Australian Open 2018

Gallery

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
La rencontre parfaite

Manifesto

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
US Open 2017

Gallery

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Open d’Australie 2016

Gallery

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
US Open 2016

Gallery

EN SAVOIR PLUS