RETOUR
5 minuti
Coffee Sips

Coffee Culture

Publié le 18 juillet 17

La tradition du café est profondément enracinée partout dans le monde, même s’il existe différentes méthodes de préparation.

DU NORD AU SUD : L’EUROPE ET SA CULTURE DU CAFÉ AUX MULTIPLES FACETTES

Les Européens du Nord sont habitués à boire de grandes quantités de café, bien que sous une forme quelque peu diluée. Les Finlandais possèdent la plus forte consommation de café par habitant, avec une préférence pour les assemblages légèrement torréfiés.

 

En Europe centrale, par exemple en Allemagne, en Autriche et en Hollande, une torréfaction moyenne est préférée.

 

Les Français, les Espagnols et les Italiens apprécient leur café noir. Étonnamment, ils boivent moins de café que les Scandinaves.

Peu importe où et comment : partout dans le monde, le café unit les gens et favorise la socialisation.

AU-DELÀ DU THÉ DE L’APRÈS-MIDI : LES BRITANNIQUES ET LE CAFÉ

Même en Grande-Bretagne, il existe une longue tradition du café : ici, au milieu du 17e siècle, les premières maisons de café ont ouvert leurs portes, mais elles servaient également du thé. Au départ, le thé était très cher et réservé aux riches classes supérieures. Ce n’est que vers la fin du 18e siècle, avec l’abaissement des impôts, que le thé est devenu accessible même aux classes moyennes et ouvrières.

Encore aujourd’hui, le thé est préféré au café en Grande-Bretagne, honoré dans la tradition du thé de l’après-midi (« Tea Time »). Cela vient probablement du fait que la famille royale a toujours montré une affinité particulière pour le thé. Mais apparemment, même en Grande-Bretagne, les choses changent.

Un article paru dans le journal The London Evening Standard du 28 juin 2012 cite une étude selon laquelle 45% des Britanniques attribueraient un statut social plus élevé au café qu’au thé. 70% des sondés à revenu élevé affirmaient préférer le café.

Néanmoins, en Grande-Bretagne, le café a encore un long chemin à parcourir : les Britanniques consomment 2,3 kg de café par habitant, par an. À peine plus du tiers de la consommation par habitant en Allemagne.

 

 

AVEC GOÛT : LA CULTURE DU CAFÉ ITALIEN

L’Italie est le pays du café par excellence : ici, l’espresso est presque sacré. Si vous commandez simplement un « café » en Italie, on vous servira un espresso.

 

L’espresso est bu à toute heure de la journée, en quelques secondes, comme une courte pause, généralement au comptoir du bar.

 

Le véritable espresso, en fait, est bu en deux ou trois gorgées. Ceux qui ont besoin de plus de caféine commanderont un « double café », c’est-à-dire un double espresso. En Italie, le cappuccino se prend traditionnellement uniquement au petit-déjeuner, généralement avec une pâtisserie, par exemple un croissant. On estime que le lait contenu dans le cappuccino fait partie du repas, on évite donc sa consommation le reste de la journée parce qu’il rassasie trop.

 

Les Italiens préfèrent l’espresso au déjeuner, au dîner ou même tard dans la nuit. Pour satisfaire leur amour du café, les Italiens consomment, en moyenne, environ 5,6 kg de café par habitant, par an.

 

 

LA CULTURE DU CAFÉ EN ALLEMAGNE

Les Allemands ont également une relation très intense avec le café, bien que la culture allemande du café ne soit pas aussi marquée qu’en Italie. Tout le monde boit du café comme il l’aime, à toute heure de la journée, fort ou dilué, avec ou sans sucre ou lait, à un distributeur automatique ou fabriqué par une cafetière à espresso moderne.

 

En un an, les Allemands boivent environ 6,7 kg de café par habitant : 160 litres par an, soit environ quatre tasses par jour. Depuis l’apparition des premières machines à café sur le marché en 2001, le café à portion unique a également conquis l’Allemagne. Depuis lors, au bureau comme à la maison, beaucoup sont passés à la capsule ou des cafetières à dosette d’espresso, qui préparent un excellent café frais qui peut satisfaire n’importe quel palais.


LES NÉERLANDAIS ET LES « KOFFIETIJD »

Aux Pays-Bas, les niveaux de consommation de café correspondent à ceux de l’Allemagne : environ 6 kg par habitant, par an. Pendant la journée, les Néerlandais boivent beaucoup de café : le matin, pour bien commencer la journée, entre 10 h et 11 h pour la « koffietijd » (pause-café), pendant la journée pour se donner un coup de pouce, ainsi que pendant les interactions sociales au travail. Le soir, après le dîner, les Néerlandais boivent souvent un café de style américain.

 

De temps en temps, ils s’offrent un latte ou un latte macchiato, qui est appelé en Hollande « koffie verkeerd », ou « café à l’envers », du fait de sa composition : au lieu de café avec une goutte de lait, c’est du lait avec une goutte de café. Cette boisson est servie dans des verres assez petits, et est complètement différente des tasses de café au lait français.

 

 

CAFÉ AU LAIT ASSAISONNÉ DE « SAVOIR-VIVRE » FRANÇAIS

Aucun autre pays n’est aussi connu que la France pour son « savoir-vivre », l’art de vivre qui, ajouté à leur passion pour le café, est une caractéristique importante de leur culture nationale. Avec une consommation annuelle par habitant de 5,6 kg de café, le pays de l’amour et de la Tour Eiffel se situe au milieu du classement de la comparaison de la consommation de café entre l’ancien et le nouveau continent.

 

Le café est surtout dégusté à la maison, préparé avec des machines à café ou à la cafetière à piston, une invention entièrement française datant de 1900.

 

Malgré la préférence pour une consommation plus intime, les bars à café sont encore bien fréquentés et sont également issus d’une longue tradition en France. Typiquement, on y boit un café au lait, accompagné d’un croissant ou de pain perdu : un toast couvert de quelques cuillerées de confiture. Le café au lait français se compose pour moitié d’un café filtre très chaud et intense (ou double espresso), et pour l’autre moitié de lait, souvent mousseux. Le café au lait parfait se prépare en versant le lait et le café en même temps dans un bol.

 

Pendant la journée, les Français adorent se délecter d’un espresso (« petit noir ») ou d’un café noir parfois dilué avec de l’eau, connu sous le nom de café « long ».

 

Souvent, le café noir avec du Cognac est commandé après le dîner. Un granité au café, un café doux et intense avec de la liqueur de moka, est un autre choix populaire.

Aujourd’hui, la pause-café est un rituel qui unit l’Europe et les États-Unis.

ÉTATS-UNIS – DES « RECHARGES GRATUITES » AUX ASSEMBLAGES DE CAFÉ FINS

Les Américains adorent le café. Des restaurants aux magasins de bagel, vous pouvez faire reremplir votre tasse d’un simple hochement de tête.

 

Les grandes villes américaines disposent de plus de cafés que partout ailleurs dans le monde. Ils proposent une vaste sélection de cafés : au lait, café froid, cappuccino, à la vanille, et plus de saveurs qu’on ne pourrait jamais imaginer.

 

Malgré cela, la consommation annuelle de café par habitant est très faible : environ 4 kg de moins que la moyenne des pays européens.

 

Une explication possible peut être que les Américains ne consacrent pas beaucoup de temps au petit-déjeuner, ou parce qu’ils ont tendance à préférer la qualité à la quantité.

 

De plus en plus de bars à café, en fait, gâtent leurs clients avec des assemblages fins. Il faut également ajouter à cela la consommation à domicile de cafés en portions individuelles et la hausse extraordinaire des achats de cafetières à capsules ou à dosettes, ces dernières années.

 

Aux États-Unis comme en Italie, boire du café est devenu une habitude très agréable et indispensable de tous les jours.

Nous avons trouvé d’autres articles susceptibles de vous intéresser...

MAGAZINE
Café: c’est fantastique!

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Buvez un café et payez-en deux

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Histoire du café

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Café Italien

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Cafés littéraires

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Coffee Culture

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS
MAGAZINE
Un café au pays des kangourous

Coffee Sips

EN SAVOIR PLUS